Le loup fait-il un bon animal de compagnie ?

Il est bien connu que beaucoup de gens qui se sont procuré des animaux féroces (le loup, le lion et le renard)  et les ont apprivoisés n’ont pas réussi à les débarrasser complètement de leur nature Sauvage car ils ont fini par les dévorer ou leur porter atteinte.

Il est raconté qu’un bédouin avait pris un louveteau et l’avait allaité chez lui avec du lait de mouton  en se disant si je l’élève avec un mouton il s’habituera à lui et le défendra mieux qu’un chien pourrait le faire car il aura un comportement différent de celui de ses semblables. Quand le petit loup devint grand, il sauta sur le mouton et le dévora. C’est alors que le bédouin se dit: « Bien qu’élevé parmi nous, tu as dévoré mon mouton. Qui donc t’a appris que ton père est un loup! »

Adopter un animal sauvage ? « Cette aventure était contraire à ma pratique scientifique et morale, note Pierre Jouventin, qui relate sa folle histoire près de 40 ans après, dans son livre Kamala, une louve dans ma famille (éd. Flammarion). « Pour moi, élever un animal sauvage en captivité portait atteinte à son intégrité et ne pouvait rien m’apprendre de nouveau sur le plan scientifique. Mais la passion l’a emporté sur la raison. Ce serait aujourd’hui impossible puisque la loi interdit la domestication d’animaux sauvages depuis une vingtaine d’années.»

Vivre ensemble en paix

« Vivre ensemble en paix, c’est accepter les différences, être à l’écoute, faire preuve d’estime, de respect et de reconnaissance envers autrui et vivre dans un esprit de paix et d’harmonie ».[1]

Avec les changements spectaculaires historiques, révolution, décolonisation, intégrisme, nouvel ordre mondial, le citoyen est en perdition. Il n’arrive plus à être dans la sérénité et la stabilité. En proie à une angoisse existentielle. Toutes les périodes historiques violentes entraînent un véritable désarroi.[2]


[1] UN.ORG –  (8/12/2017) – L’Assemblée Générale des Nations Unies – résolution 72/130 proclamant le 16 mai Journée internationale du vivre-ensemble en paix.

[2] « Vivre ensemble, vivre mieux » – Par Mme Amhis Djoher Ouksel, enseignante, auteure et poétesse – Publié par LSA  – (14/11/2018)

Le rêve de l'homme: devenir oiseau

Une agréable scène où la main de l’homme nourrit des femelles et jeunes moineaux :6:. Cliché prise dans un parc municipal d’Annecy…

Si le corps appartient à la terre, l’âme se lie au ciel. Elle est un principe ailé, une conscience ascendante, fluide, libre, qui demeure tout au fond, emprisonnée dans « l’argile du corps » comme « l’oiseau dans sa cage »(…) Pour le poète soufi, l’âme oiseau a la nostalgie du bleu du ciel. Elle aspire au grand envol. Elle veut secrètement la lumière des hauteurs transcendantes. Elle est donc ressentie comme une poussée ascendante, une volonté d’échapper à la pesanteur, à la gravité. Pour cela l’homme du mythe se vit toujours tombé de quelque paradis sur une terre maudite parce que pesante. – ainsi se révèle le rêve secret de l’homme : devenir oiseau[1].


[1] La Sagesse des oiseaux (Français) Poche – (14/10/2002) de Erik Sablé – ISBN-13 : 978-2843041198

Le Chien et l'Homme

C’est un fait : l’homme et le chien font d’excellents amis depuis des millénaires, probablement parce qu’il existe entre les deux espèces un très fort niveau de compréhension. Une étude de 2014 révélait que, comme nous, le chien est pourvu d’une région dans son cerveau sensible à la voix, et qu’il sait y interpréter les émotions de l’émetteur, qu’il soit à quatre pattes ou sur deux pieds. Exactement comme l’Homme le fait[1].

Les chiens, plus que presque toutes les autres espèces domestiquées, ont désespérément besoin d’un contact visuel avec l’humain. Lorsqu’ils sont élevés en notre présence, ils commencent à se disputer notre attention dès l’âge de 4 semaines. Il nous est difficile de résister au regard pétillant des chiens et surtout des chiots, selon une nouvelle étude, le fait de littéralement tirer sur certaines “cordes sensibles” pourrait être la raison pour laquelle les chiens peuvent nous lancer ces regards[2].


[1] FUTURA SCIENCE « Pourquoi le chien est-il le meilleur ami de l’Homme ? »  Par Janlou Chaput, Futura

[2] « L’expression des yeux des chiens a changé depuis qu’ils côtoient les humains » 20/06/2019 – (www.gurumed.org) L’étude publiée dans The Proceedings of the National Academy of Sciendes

LA VIE SECRÈTE DES PLANTES

Malgré tout, un homme qui ignorait tout de la botanique et de la physiologie animale s’est non seulement donné la peine de rechercher des preuves de perceptions et de sensations chez les végétaux, mais est allé jusqu’à affirmer qu’il détenait des preuves scientifiques du fait qu’elles éprouvent une vaste gamme d’émotions et de pensées. Il a également prétendu que les plantes peuvent lire dans l’esprit humain. Cet homme s’appelle Cleve Backster, et il a publié sa recherche dans l’International Journal of Parapsychology. Il en est arrivé à cette étonnante conclusion grâce à un polygraphe, qui lui aurait permis de voir que les plantes réagissent aux pensées et aux menaces. »[1]

En effet les dernières découvertes scientifiques mettent en évidence que les plantes communiquent entre eux à travers des signaux que seuls les équipements électroniques des scientifiques sont capables de les détecter.


[1] SCEPTIQUE – « La perception primaire des plantes », par Géraldine Fabre – Dossiers de l’Observatoire Zététique – Disponible sur le site: https://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/plants.html

Toutes les Créatures Adorent Dieu

Les animaux sont des êtres vivants, organisés, élémentaires ou complexes, doués de sensibilité et de mobilité. Par opposition à végétal, les animaux sont des êtres vivants capable de se déplacer, n’ayant ni chlorophylle ni paroi cellulaire cellulosique. Par opposition à l’homme, les animaux sont des êtres animés, dépourvu de langage articulé. .

Toutes les créatures adorent Dieu, chacune dans sa propre langue – de la prière de l’orant au parfum de la fleur en passant par le bourdonnement de l’abeille, la miséricorde divine s’étend à l’ensemble de la Création. Et plus encore, Dieu exige de l’homme, qui occupe le sommet de cette même Création, qu’il traite avec bonté et compassion les créatures qui lui sont inférieures, et qui souvent dépendent de lui. Au-delà de la prise en compte de l’ensemble du règne animal, à travers le spectre qui va symboliquement du moucheron à l’éléphant, il s’agit de convier l’être humain à une méditation.


L’animal est présent dans la vie quotidienne de l’Homme

L’animal est présent dans la vie quotidienne de l’Homme depuis des milliers d’années. La chasse, puis lorsque l’Homme s’est sédentarisé, d’autres animaux ont été à leur tour domestiqués. Ils étaient liés à la terre pour la nourriture, les labours, la fumure et l’entretien des sols. Ils étaient des partenaires de labeur et partageaient avec les paysans l’habitat, l’espace, l’alimentation…

Quant au cheval et le mulet, ils  ont été utilisés comme moyens de transport avant que les véhicules mécaniques n’aient été inventés. Nous savons aussi que l’animal apporte une aide, un soulagement à des personnes non-voyantes, et aux handicapées pour leur permettre de vivre d’une manière indépendante. Ils étaient partie prenante de la vie familiale.