Combats d’Animaux Sauvages

L’appellation « animaux sauvages libres » s’applique à des espèces n’ayant pas été modifiées par l’homme et vivant à l’état de liberté. Notre planète compte environ 8,7 millions d’espèces vivantes, dont 6,5 millions évoluent sur la terre ferme et 2,2 millions en milieu aquatique. Certaines de ces espèces doivent se nourrir de viande animale pour survivre; le combat étant la plupart du temps un passage obligé.

Selon des experts les combats de serpents les disputes territoriales sont liées à une femelle. La rencontre, bien que violente, elle ne peut pas se finir avec la mort par empoisonnement d’un des reptiles, plutôt « on pousse, on bouscule et éventuellement le plus fort gagne. »  Lorsqu’une lionne et son petit sont attaqués par une meute de chiens sauvages, la lionne peut livrer un combat sans merci à ces chiens pour sauver son petit.

Quand la période de rut commence, les bouquetins mâles et femelles se regroupent. Au sein de ces troupeaux se crée une hiérarchie. Il y a généralement un mâle dominant par groupe. Souvent parmi les plus vieux, qui s’impose après un combat de cornes. On peut entendre le choc très caractéristique jusqu’à un kilomètre de distance.

Il y a aussi les cygnes qui protègent leur territoire des serpents, ou les flamants roses au comportement agressif lors des combats territoriaux… la poule protégeant ses poussins,  le combat de l’aigle et des chats etc.

Publié par

Abderrahman Hanafi

Abderrahman HANAFI - Auteur - Réalisateur